Retour sur les premiers jours de mobilisation

Avec l’Assemblée Généraleorganisée le mercredi 10 octobre à l’amphithéâtre Champollion en Sorbonne, des étudiants ainsi que des personnels enseignants et administratifs avaient tenté de lancer le débat dans l’université de Paris-Sorbonne sur la nouvelle loi dite « d’autonomie des universités » ou « loi Pécresse » (du nom de la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche). Une pétition ainsi qu’un tract commun sont sortis de cette AG, afin d’éviter le passage en force de Jean-Robert Pitte, le président de notre université, dans la mise en place de cette loi.

Voilà déjà plus d’une semaine que l’AGEPS, avec d’autres organisations étudiantes et organisations ou coordinations de personnels enseignants et administratifs de Paris IV, mène une campagne active contre la mise en place de cette nouvelle loi.

 

Des Assemblées Générales, qui ont réuni quelques 200 personnes au total, se sont tenues le mercredi 17 octobre, en vue de préparer le Conseil d’Administration (CA) du vendredi 19 octobre. A la majorité de chacune des AG, le blocage du CA a été voté, afin d’éviter la mise en place de nouvelle loi.

Bien évidemment, nous vous tiendrons au courant de ce qui ressortira du Conseil d’Administration du 19 octobre…N’hésitez pas à lire le Sorbonnard Déchaîné n°13 ou le tract commun pour avoir une meilleure idée des enjeux qui entourent ce CA.

PS :  Nous sommes conscients que l’information vient tard sur le site de l’AGEPS, mais elle a été largement diffusée tout au long de la semaine passée sur tous les centres de notre université. Trouver le temps de tout faire est parfois difficile !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *